Contenu

Entretien des espaces publics

La politique communale

La politique communale en matière d’entretien des espaces verts et de la voirie répond à un enjeu majeur, celui de la préservation de la ressource en eau.

L’étude expérimentale menée entre 2000 et 2003 sur le bassin versant de la Rosais concernant le suivi de l’écoulement des produits phytosanitaires vers le milieu naturel a fortement incité la commune à poursuivre ses pratiques de désherbage respectueuses de l’environnement.
Plus de 90 % de surfaces urbaines sont classées imperméables et constituent de fait des zones à risque élevé vis à vis du transfert d’éléments chimiques vers les cours d’eau.

Rappel : il est interdit d’utiliser tout produit phytosanitaire à moins d’un mètre d’un point ou d’un avaloir (arrêté préfectoral du 4 avril 2005).

Waïpuna

Les services techniques municipaux utilisent depuis 2003 le procédé « Waïpuna » (eau pure en Néo Zélandais) pour désherber la voirie. Ce procédé utilise une émulsion à base d’amidon de maïs et de noix de coco appliquée avec de l’eau chaude (90 °). Avec seulement deux passages par an (par temps poussant, prévoir 3 à 4 passages) cette technique donne plutôt satisfaction.

Sur les aires sablées et les zones moins accessibles par le procédé « Waïpuna », les agents communaux utilisent un désherbeur thermique à gaz. L’arrachage manuel complète cette technique.

Balayage mécanique

Le balayage mécanique des caniveaux complète efficacement le dispositif en place en contribuant à limiter la germination des mauvaises herbes. La fréquence des passages varie selon l’état des joints, l’importance de la voirie. Cette mission est déléguée à un prestataire de service.

Téléchargez les zones d’intervention de la balayeuse (format PDF - 1.7 Mo)